Le badminton, c’est quoi ?

Le badminton, c’est quoi ?

smash

Le badminton est un sport de raquette avec volant. En Occident, il est parfois considéré comme un simple jeu d’extérieur peu fatiguant, petit frère du tennis. Sa pratique en compétition n’est envisageable qu’en salle.

Pourtant, le badminton est un sport qui, pratiqué dans le cadre d’un club, est extrêmement éprouvant et tactique. En Asie, le badminton est le sport numéro 1, et dans le monde, c’est le deuxième sport le plus pratiqué après le football.

Le jeu consiste à échanger un volant à l’aide d’une raquette, au-dessus d’un filet haut de 1,524 m au centre et 1,55 m au niveau des poteaux à l’aide d’une raquette. Les techniques de frappe induisent des mouvements variés : lent, rapide et feinté.

La vitesse des coups peut aller de 3 km/h lors d’un amorti à plus de 300 km/h pour un smash. Récemment, des spécialistes ont établi que la vitesse d’un volant peut même atteindre 330 km/h, c’est-à-dire la vitesse la plus élevée enregistrée dans tous les sports de raquettes (le record actuel est même à 493km/h !!!). À titre de comparaison, la vitesse maximale atteinte par la balle lors d’un match de tennis entre joueurs professionnels ne dépasse pas les 260km/h.

Les règles

Le Badminton est un sport à la base relativement simple, agrémenté par la suite de règles plus rigoureuses et mettant du piment à la pratique. Il s’agit avant de faire tomber le volant dans le terrain de l’adversaire, c’est-à-dire de l’autre côté du filet et dans les limites définies au sol. Très simple en soi.

bad_terrain_dimension

Toutefois, à mieux y regarder, on peut alors se demander à quoi servent toutes ces lignes dessinées sur le sol ? Plusieurs cas de figure à décrire, à commencer par le jeu en simple.

Le jeu en « simple »

bad_terrain-simple

Au service en simple, le score du serveur fait foi pour le côté de service : le serveur est dans le carré de droite si son score est pair, zéro étant considéré comme pair, à gauche sinon. Le service se fait dans le carré de service opposé de l’adversaire : on sert donc en diagonal. Les limites sont définies en profondeur par la ligne de service devant et la deuxième ligne de fond de court derrière (la plus extérieure du terrain), et par la ligne centrale et la première ligne de couloir latéral (la plus intérieure). Pour le reste de l’échange, les limites du terrain sont le filet au centre et la deuxième ligne de fond de court (la plus extérieure) pour la profondeur, et les premières lignes de couloirs latéraux (les plus intérieures) pour la largeur.

Le jeu en « double »

Pour le jeu en double, cela se passe de la manière suivante : Au service, la règle se complique (nouvelle règle mise en place depuis la saison 2006-2007). Au début du set, la règle est inchangée : le serveur se tient à l’intérieur de la zone de service droite, faisant face au filet. Le receveur se situe dans la zone de service droite, faisant face au filet, de l’autre côté du filet. Les partenaires peuvent se placer où ils le désirent sur leur demi-terrain à condition de ne pas gêner le champ de vision du serveur ou du receveur adverse. Le reste du temps, pour la position au service, la règle change : le serveur se positionne toujours en fonction des points de son équipe, donc à droite si pair, à gauche si impair. Pour les habitués, il n’y a plus de deuxième main au service. La règle devient la suivante : sur son service, si l’équipe gagne, elle marque un point, le serveur reste le même et change de côté ; si l’équipe perd, l’équipe adverse marque un point et le serveur est celui qui n’a pas servi la fois précédente où l’équipe possédait l’engagement. Le serveur se place alors en fonction de son score, selon le même principe qu’en simple, l’équipe adverse ne bougeant pas par rapport à sa position précédente.

Pour les limites, le serveur doit envoyer le volant entre la ligne de service et la première ligne de fond de court (la plus intérieure) pour la profondeur, et entre la ligne centrale et la deuxième ligne de couloir (la plus extérieure) pour la largeur. Pour le reste de l’échange, le volant peut être envoyé dans la totalité du terrain adverse.